•  

    Vendanges !

     

    Quand le raisin est mûr, par un ciel clair et doux,
    Dès l'aube, à mi-coteau, rit une foule étrange 
    C'est qu'alors dans la vigne, et non plus dans la grange,
    Maîtres et serviteurs, joyeux, s'assemblent tous.


      vendredi 16

     

     

    A votre huis, clos encore, je heurte.

    Dormez-vous ?
    Le matin vous éveille, élevant sa voix d'ange 
    Mon compère, chacun, en ce temps-ci, vendange.
    Nous avons une vigne eh bien !

    Vendangeons-nous ?

     

      vendredi 16

     

    Mon livre est cette vigne, où, présent de l'automne,
    La grappe d'or attend, pour couler dans la tonne,
    Que le pressoir noueux crie enfin avec bruit.

    J'invite mes voisins, convoqués sans trompettes,
    A s'armer promptement de paniers, de serpettes.
    Qu'ils tournent le feuillet  sous le pampre est le fruit.

    Aloysius Bertrand.

     

      Joli poème sur les vendanges !


    46 commentaires
  •  

     

    NON ! je ne vais pas vraiment mieux je me traîne...

    mais, même celles et ceux qui sont sous antibios

    traînent, il y a un P....n de virus et dès que l'on

    met le nez dehors  ... on repique ! 

     

     

      jeudi 15

     

    Pour aimer,

    il faut avoir du courage quand on a de l'argent,

    et un romantisme délirant lorsqu'on est pauvre.”

     

    Christine Arnothy.

     

      Romantisme et argent !...


    43 commentaires
  •  

     

     

     

     

      mercredi 14

     

    Nul qui ne sache danser 

    quand la fortune 

    joue du violon ...

    prov. italien.

     

      Violon dans la nuit !

     


    42 commentaires